Présentation2019-04-08T11:44:10+01:00

Les innovations technologiques…

L’industrie du diagnostic in vitro fait partie du monde de la santé et prend une part active dans ces évolutions. Ce secteur est constituée des sociétés concevant, fabriquant et distribuant le matériel et les réactifs et les instruments qui permettent d’obtenir une information médicale à partir d’échantillons prélevés sur le patient (sang, urine, selles…).

Les analyses effectuées en dehors du corps du patient, sont réalisées au sein des laboratoires de biologie médicale privés et hospitaliers, des cabinets médicaux, des centres de recherche anticancéreux, des centres d’hémodialyse…. Les évolutions technologiques de ces analyses permettent au patient d’être de plus en plus testé au plus près lui, voire même de ce tester lui-même (tests d’auto-surveillance glycémique, autotests de grossesse…). Hormis les autotests, l’ensemble de ces produits sont utilisés par des professionnels de santé, et donc ne sont pas ou peu visibles du grand public.

Une activité essentielle à chaque étape de la maladie

Aujourd’hui, ces analyses interviennent dans toutes les étapes cruciales de la maladie. En effet, Ils participent à :

    • La prévention des maladies : dépistage dans les populations à risques,
    • La prédiction : analyse des facteurs prédictifs,
    • L’identification des pathologies : diagnostic toujours plus fiable et précoce,
    • La prise en charge et le suivi thérapeutique du patient : mesure des paramètres biologiques individuels ou le monitoring.

Les progrès technologiques de ces tests permettent maintenant aux médecins de véritablement piloter la prise en charge du patient. Ces outils diagnostiques interviennent à tous les niveaux de cette prise en charge afin de :

    • poser le bon diagnostic,
    • trouver l’origine d’une infection,
    • améliorer la stratégie thérapeutique,
    • déterminer le bon traitement,
    • surveiller les conséquences des traitements engagés,
    • éviter des complications coûteuses,
    • évaluer l’évolution d’une pathologie.

L’industrie du DIV, à la pointe de son domaine

A la croisée des avancées scientifiques et des innovations technologiques, leurs tests, réactifs, automates et logiciels résultent d’un constant investissement dans la recherche et l’ingénierie. Ils permettent d’obtenir des réponses toujours plus rapides et plus précises, mais aussi d’approfondir la connaissance des marqueurs biologiques, des molécules, apportant des informations toujours plus pertinentes pour le suivi clinique des patients.

En réalité, le diagnostic in vitro est partout puisque globalement plus de 70% des décisions médicales s’appuient sur des tests de diagnostic in vitro. Il ne faut pas oublier que certaines maladies, telles que le sida, le diabète, et les cancers en stade précoce, ne peuvent pas être détectées autrement que par l’analyse des prélèvements effectués sur le patient. Pour ces maladies, la décision médicale s’appuie à 100% sur des tests de diagnostic in vitro.